Lundi 21 janvier 1 21 /01 /Jan 17:18

Salut les masturbateurs,

 

Voilà pour le plus grand de nos plaisirs, les réponses du premier questionnaires de notre Obsédé.

Je sais pas vous, mais j'ai bandé du début à la fin.

En plus il nous offre 2 photos. Merci frangin.

 

Bonne lecture à tous.

 

l-obsede1.JPG

 

1: Quand as-tu commencé la masturbation et surtout à quel moment t'es-tu senti accro, obsédé et taré de sturb ?

 

Bon, je vais être rapide sur la débuts. J'ai commencé vers 11ans, mais très culpabilisé. Vers 15 ans, j'ai commencé à accepter mes énormes besoins. Plus tard, étudiant, vivant seul dans mon petit studio, j'ai pu enfin m'adonner tranquillement à mes pulsions, découvrant peu à peu les différentes techniques de sturbe. Mais j'utilisais surtout la sturbe-éjac rapide dans le lavabo, histoire de libérer ma tête pour pouvoir me remettre au boulot, ou la sturbe-détente sur le lit quand je faisais une pause. Mes gros besoins faisaient qu'il n'était pas rare que je me fasse jouir 5 fois par jour sans problème. A cette époque j'étais plutôt branché éjacs nombreuses, quitte à jouir douloureusement presque à sec à la fin. Quand j'ai commencé à avoir des rapports sexuels, j'ai toujours conservé une relation privilégiée à ma bite, histoire de me retrouver: mes masturbations me donnaient l'impression que je "récupérais" ma bite que j'avais "prêtée" à quelqu'un d'autre.

 

Ca a commencé à changer avec la drague que le net. Je passais des heures à draguer en cherchant, échangeant et ça n'aboutissait pas toujours. Mais je me suis très vite aperçu que je passais ces heures de recherches et d'échanges la bite à la main et que je prenais un énorme plaisir à rester en branle pendant longtemps sans jouir.

Je commençais à découvrir sans le savoir l'edging, mais mes pratiques restaient modestes: je restais encore un adepte des nombreuses jutes dans une journée.

 

Tout a basculé avec la découverte du porno gratuit sur le net! J'ai commencé à passer des heures chaque jour cherchant des photos puis des vidéos sur des sites amateurs (genre xtube, xhamster....). Peu à peu je me suis senti devenir drogué de porno, j'en voulais toujours plus, je ne m'en lassais jamais. Et puis sur certains profils ou dans certains blogs j'ai lu enfin des textes sur l'edging, le gooning, le cum denial, des mecs racontaient leurs rapports à leur queue....ça a été une révélation pour moi. Je me suis tout de suite senti concerné, je me suis reconnu.

 

Ma vie a basculé, j'ai commencé à organiser toutes ma vie autour de ma bite, ce qui n'est pas toujours facile. Mais le plaisir des longues scéances d'edging était si intense que j'ai fini par m'accepter et même à me sentir fier de mes pratiques extrêmes. Au fur et à mesure je me suis rendu compte que je devenais un véritable obsédé, pensant constamment au sexe, à ma bite, drogué de porno....Je peux dater cette révélation d'il y a à peu près 5 ans.

 

Ma dernière étape, c'est.....la découverte du site des accro à la masturbation de notre cher Michael il y a deux semaines. Ca a été orgasmique pour moi de découvrir ce site, j'ai eu l'impression de rentrer dans une confrérie avec des membres se reconnaissant entre eux et solidaires, je me suis senti soutenu, encouragé, stimulé et depuis grâce à vous tous, je m'enfonce encore plus et inexorablement dans mon vice.

 

 

2: Combien de temps passes-tu par jour sur ta queue ?

 

PAS ASSEZ, hélas, à mon goût! Le boulot, la vie sociale....ne me laisse pas assez de temps.

Disons au minimum 3 heures par jour, mais dès que je peux je me programme de longues scéances: 7, 8 heures ou même plus.

De toutes façons, si j'ai le temps je n'ai aucune limite, d'abord parce que en général j'évite de juter, je trouve que c'est dommage après toutes ces heures d'accumulation de foutre dans les couilles et de délires de neurones de tout gâcher, mais même si je jouis par accident (si, si, ça m'arrive) ou bien volontairement parce que je voudrais m'arrêter pour passer à autre chose, quelques minutes après l'éjac, CA ME REPREND!!!! J'ai tellement vu de porno pendant des heures, je suis tellement obsédé, ma tête est tellement farcie de bites, de culs, de foutre...

 

 je suis un tel détraqué sexuel, ma bite est tellement habitué à être en stimulation permanente, je suis tellement drogué de porno que JE N'AI PLUS AUCUN REPIT même en me vidant à fond les couilles!!!

Je suis capable de me masturber épuisé, repus de sexe, couilles vides, bite molle, sans envie....Je me force et comme je dis: "L'appétit vient en mangeant" et c'est vrai, au bout de quelques minutes de porno et de tripotage, la bandaison revient et le plaisir! très intense et très particulier à ce moment-là....et c'est reparti!

 

Je rêve d'être en excitation permanente, du matin au soir, ne plus penser qu'au sexe, à ma bite, sexualiser toute ma vie, tout ce qui m'entoure, toutes mes occupations et mes pensées.

 

 l-obsede2.JPG

 

3: Ta définition de la masturbation?

 

Vaste sujet et les potes du site ont dit déjà pas mal de choses très justes.

C'est d'abord l'hommage de l'Homme à sa Virilité, à cette merveille que la nature lui a offerte, à ce che-d'oeuvre: le Phallus.

 

Pour moi c'est une passion comme d'autres font des collections, pratiquent une activité....et même c'est un sport pratiqué au niveau compétition avec entraînement quotidien, recherche de performance et de progrès, amélioration des techniques, coaching avec les potes, etc...

 

C'est aussi la recherche de notre animalité, de nos instincts les plus bestiaux, la recherche d'un état où nous ne sommes plus qu'une bite avec ses exigeances. Au cours d'une scéance d'edging, l'accès au stade du gooning est un moment d'extase où le gros pervers qui sommeille au fond de nous peut enfin complètement s'exprimer sans limite!

 

Je ne sais pas si c'est le cas de tout le monde ici, mais je conserve parallèlement une activité sexuelle avec partenaires, qui se raréfie, c'est vrai, car je n'arrive pas à obtenir le même contrôle et les mêmes jouissances qu'avec la sturbe, mais j'ai encore le besoin d'alimenter mes fantasmes avec du vécu et j'aime bien les rencontres, pas seulement d'une bite mais aussi d'une personnalité, d'un caractère. Je ne me sens donc pas (encore?) solosexuel. Mais c'est sûr que la masturbation c'est vraiment le plaisir quand on veut, comme on veut, aussi longtemps qu'on veut et quand on en prend l'habitude, on est un peu frustré dans les autres rapports sexuels.

 

 

4: Comment te masturbes-tu? (nu, habillé, à pleine main, au pieu, etc...)

 

A POIL, à poil, surtout! Le corps libéré de toute entrave, la queue régnant en maître sur tout mon corps! S'il fait un peu froid, un confortable peignoir ouvert sur le devant, ça évite le contact froid du fauteuil, il y a des poches pour mettre les accessoires, on peut si besoin s'essuyer les mains dessus....je conserve très longtemps sans le laver le même peignoir à masturbation, il est tout imprégné de mes odeurs corporelles, taché de mes sécrétions, c'est un témoignage de mes précédentes masturbations et jouissances. Quand le matin au saut du lit je l'enfile, c'est un cérémonial; ça me fait bander déjà et je pense: "Ca y est, c'est parti pour une nouvelle bonne séance!"

 

J'ai parfois envie de porter un slip à poche blanc déjà bien porté, taché et odorant, parfois je fais des jeux de pisse dedans (n'oubliez-pas, les mecs, que notre bite ça sert à ça aussi!) j'alterne la sturbe, la mouille, les mini éjacs et l'edging avec de petits jets de pisse qui peu à peu humectent le slob....hummmm, trop bon! chaque petit jet de pisse ressemble à une éjac et c'est bon la brûlure au niveau du méat! je pisse la bite raide par petits coups....jouissif! puis j me branle la queue dégoulinante dans le slibard trempé de pisse odorant et chaude....mais très vite je me débarrasse de ce slibard et retrouve la nudité complète sans entrave, parfois le slibard sur le pif!!!!

 

Dans la journée, assis dans un fauteuil devant mon pc. Le soir avant de m'endormir au lit et le matin aussi en me réveillant. Pendant le ptit déj, j'aime bien me tripoter la bite en rêvassant.... Parfois dans la journée je quitte le fauteuil et le pc pour m'affaler sur le pieu et là je continue à me masturber couché mais en me concentrant sur les sensations physiques ou bien en me passant des scénarios dans la tête. Il faut parfois choisir entre sensations et fantasmes...la concentration, c'est très important pour les sturbeurs que nous sommes!

 

Au début à pleine main, toujours la main gauche alors que je ne suis pas gaucher (bizarre?), mais dès que je suis arrivé au point d'edging, je varie les techniques pour me maintenir sans jouir, souvent avec trois doigts, le pouce à la base du gland et l'index et le medium sur le frein, très doucement....et parfois même position avec les deux mains. Parfois aussi, quand je suis bien excité, je me contente de prendre la base de ma queue, tout près du pubis et des couilles, entre qq doigts et de faire qq petits mouvements rapides pour maintenir l'excitation de ma bite sans la faire jouir.

 

 

5: Quel est ton support pour t'exciter? (rézo, tél, porno, rien...)

 

DU PORNO, DU PORNO, A GOGO, EN FLOT CONTINU........ je suis un dingue de porno, je trouve ça.....sublime! Il n'y a rien de plus beau au monde!

 

J'écume tous les sites de Q possibles, j'en ai jamais assez, je ne m'en lasse jamais!

 

Rien ne m'effraie, j'explore tous les fantasmes, toutes les perversions possibles, s'il le faut je me force pour trouver de nouvelles jouissances.

 

Je nourris ma bite de porno, elle est sous perfusion presque permanente de porno, elle adore ça et me le montre!

Je ne pratique pas (pas encore peut-être, tout m'intéresse) les conversations en direct (téléphone, rézo...) La masturbation étant pour moi une activité demandant une telle concentration, à l'écoute de ses sensations et de ses envies, avec un tel investissement dans le porno qui défile, que j'ai peur de ne pas être toujours en phase avec l'autre sturbeur et que ça ne marche pas. Mais je vais probablement évoluer..

 

Ecrire à des potes, ou sur des blogs comme celui de Michael, recevoir des messages, laisser nos pulsions les plus inavouables s'exprimer, étaler mes perversions, mes habitudes d'obsédé sexuel, mes envies perverses de détraqué sexuel, pousser des frères à me rejoindre dans mes perversions...voilà qui fait plaisir à ma bite adorée, qui la nourrit et la fait se dresser, me donner du plaisir, me pousser à la masturbation encore et plus et ,cercle vicieux, pour entretenir son excitation de rechercher de nouveau du porno encore plus fort et plus obscène, et recevoir des textes encore plus trash, ne rien refuser à sa queue, lui obéir, n'avoir aucune limite pour elle, pour son plaisir, la gaver de sexe, de porno, de saloperies, d'obscénités, elle aime, elle aime ça et elle me maintient, la salope, en esclavage!

 

 

Voilà, cher Michael, pour ton premier questionnaire. Il va falloir que je me mette au second, puis au troisième (celui d'Abdos) et que je rédige un texte sur les odeurs que j'ai vraiment envie de faire.... "

 

 

 

Merci encore l'obsédé pour ces réponses

On attend les suivantes avec beaucoup d'impatience.

 

Tu veux aussi y répondre, n'hésites pas, sur mon mail : masturbation68@hotmail.fr

 

J'te kisss

 

 

 

Par accromasturbation
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Calendrier

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés